Nos vins

Nous tenons à notre simplicité et à l'intégrité de notre savoir-faire

“La Truffière”

Côtes du Rhône blanc

Roussanne, Marsanne, Viognier, Grenache blanc et Clairette.

Couleur  jade, fondue dans un blond doré, le nez  nous propose un bouquet floral et mineral . La largeur et l’opulence de ses effluves nous préparent à une bouche complexe . Le palais se fait surprendre par l’amplitude des sensations entre onctuosité et nervosité élegante . Les étages sont multiples , pate de coing, fruit à chair jaune, épices, miel d’acacia, minéralité calcaire. L’impression générale dans sa puissance et ses équilibres  se positionne à équidistance  entre les grands crus blanc du Rhone et ceux du sud de la Bourgogne.

“Vendange”

Châteauneuf-du-Pape blanc

Grenache blanc, Roussanne, Bourboulenc et Clairette.

Ce vin présente une jolie robe jaune brillante avec des reflets verts. On découvre un nez extrêmement complexe fait de coing, de truffe blanche et de petites fleurs. La longueur aromatique se caractérise par une persistance liée à un rendement très faible et un élevage très élégant. La fermentation puis l’élevage dans cette pièce de bois aux grains très fins faiblement chauffés apportent une enveloppe de marron glacé tout en douceur et en harmonie. La bouche est en cohérence avec les notes aromatiques, minéralité de terroir, cire d’abeille et fleurs sauvages sont parfaitement équilibrées par un gras châteauneuvois mais surtout par une fraîcheur de structure et d’élevage pour un résultat final entre le Sud de la Bourgogne et la pureté de notre appellation.

“Première Côte”

Côtes du Rhône 

Grenache, Syrah, Mourvèdre

D’une belle couleur soutenue rouge pourpre, les « Premières Côtes » laissent apparaitre un parfum d’épices, de sous bois et de fruits rouges murs. L’attaque est ample et harmonieuse, le milieu est équilibré entre le volume, la fraicheur des sols omniprésente en bouche dont elles sont issues et des tanins enrobés.

“Le Ponnant”

Côtes du Rhône Villages

Grenache, Syrah.

D’une couleur rouge sombre notre Côtes du Rhône Village exhale des notes de fruits très mûrs, de cerise noire, de conifère , d’olives et de réglisse noire. A l’aération les notes de laurier et de poivre complètent la palette aromatique. La bouche est marquée par la sucrosité du fruit et la douceur des tanins posés sur une fraîcheur terroir  lui apportant finesse et élégance.

“Le Rif”

Vacqueyras 

Grenache, Syrah, Mourvèdre

Au final, beaucoup de caractère et d’expression dans les  jus . Les épices de l’environnement sauvage du site ont été capturés à leur libération en cuve pour mieux les retrouver en bouteille. La trame originale gustative en bouche repose sur le vieux mourvèdre récolté très tard et dont les petites baies marquent profondément le style de cette cuvée. La rondeur et les fruits laissent peu à peu la place à l’ampleur et à la puissance des coteaux. On ne sentira la présence délicate du bois qu’à travers l’expression minérale épicée du sol en milieu de bouche. Une longue finale réglissée et charnue au fort accent de terroirs et de fleurs de fin d’été restituera dans un lieu bien choisi, plénitude et éternité…

“Jugunda”

Gigondas

Grenache, Syrah.

Robe soutenue, nuances de rouge carmin obscur. Nez complexe d’épices méditerranéennes et subméditerranéennes, fruits rouges confits et sol noir avec humus. Attaque en bouche opulente mais également très fraîche. Matrice des tanins serrés mais très fins de l’attaque du milieu jusqu’à la finale de façon élégante et persistante. L’élevage en pièce bourguignonne de 228 L s’intègre parfaitement et laisse une caudalie très longue sans jamais perdre de sa fraîcheur. Un Gigondas pour ceux qui aiment des jus concentrés mais féminins.

“Vendange”

Châteauneuf-du-Pape 

Grenache, Syrah, Mourvèdre

D’un rouge pourpre soutenu, ce vins propose au nez une famille aromatique fusionnelle autour de petits fruits rouges et noirs murs mais croquant, d’un réglisse caramel et d’épices méditerranéennes légèrement cirées. L’attaque en bouche est onctueuse et racée. La fraîcheur de structure sur un volume de petits tanins imperceptibles et tapissés situe le jus parmi les attentes que l’on souhaite sur un grand cru. Les notes aromatiques en persistance s’installent dans un milieu fait de sous-bois mais aussi de sous-sol minéral complexe. La précision des équilibres attaque/milieu/finale rend la perception d’alcool quasi imperceptible. La finale met en scène une belle sucrosité toujours en équilibre avec la fraîcheur et le grain fin de la matière première. La rétro rappelle aux papilles des extraits d’une grande élégance où la courbe parait sans fin jusqu’à ce que la salive nous envahisse à nouveau. Une pensée “Pommardienne” accompagne nos décisions et nos gestes pendant toute cette période.

“Capelan”

Châteauneuf-du-Pape

Grenache, Syrah, Mourvèdre

Cette cuvée se caractérise par une structure très soyeuse et ferme à la fois. L’attaque est généreuse, très centrée dans sa puissance minérale, mais fraîche et bourguignonne, rien ne laisse penser que le jus se situe autour 15 % Vol. Belle robe rouge aux reflets de garance intense, l’univers de ce vin libère un réglisse noir très fondu,  de fruits rouges et noirs en légère surmaturité entremelés d’olives , de cacao et de truffes. Très frais dans sa globalité malgré une hyper concentration, l’ensemble apparait d’une harmonie toute féminine. Les finales sont d’une grande longueur et d’une impressionnante fluidité. Un Châteauneuf du Pape issu des plus beaux parcellaires complexes, gourmand, précis, équilibré et racé.